Archives d’Auteur: thibautfleuret

Résistance naturelle

Résistance naturelle

Jonathan Nossiter aime le vin. Titulaire d’une formation de sommelier et après avoir tourné un Mondovino couronné de succès public, critique et même télévisuel (le métrage fut adapté en série fleuve – 10 épisodes de 55 minutes – par Arte), le voilà qu’il revient avec Résistance naturelle qui également comme thématique principale le breuvage de Bacchus, Dionysos et du mois de novembre.

Résistance naturelle

Résistance naturelle

Jonathan Nossiter aime le vin. Titulaire d’une formation de sommelier et après avoir tourné un Mondovino couronné de succès public, critique et même télévisuel (le métrage fut adapté en série fleuve – 10 épisodes de 55 minutes – par Arte), le voilà qu’il revient avec Résistance naturelle qui également comme thématique principale le breuvage de Bacchus, Dionysos et du mois de novembre.

Welcome To New York

Welcome To New York

Abel Ferrara est l’un des plus grands cinéastes américains contemporains. Sa filmographie, ponctuée de chefs d’oeuvre incandescents, ne peut pas être égrainée avec facilité tant le réalisateur a su marquer son territoire cinématographique. Mais après le succès, il fut venu le temps du moment plus calme où ses livraisons n’ont jamais su – ou pu – rencontrer aisément le chemin de la salle obscure.

Welcome To New York

Welcome To New York

Abel Ferrara est l’un des plus grands cinéastes américains contemporains. Sa filmographie, ponctuée de chefs d’oeuvre incandescents, ne peut pas être égrainée avec facilité tant le réalisateur a su marquer son territoire cinématographique. Mais après le succès, il fut venu le temps du moment plus calme où ses livraisons n’ont jamais su – ou pu – rencontrer aisément le chemin de la salle obscure.

Godzilla

Godzilla

Monsters avait impressionné. Avec son budget minimal pour une réussite maximale, le métrage se posait directement comme l’un des objets les plus poétiques et les plus émouvants que les salles de cinéma avaient pu distribuer en 2010. Et quand son réalisateur, Gareth Edwards, s’était vu proposer de reprendre en main l’un des monstres les plus emblématiques du Septième Art, tout le monde ne pouvait que se réjouir d’un tel choix.

Godzilla

Godzilla

Monsters avait impressionné. Avec son budget minimal pour une réussite maximale, le métrage se posait directement comme l’un des objets les plus poétiques et les plus émouvants que les salles de cinéma avaient pu distribuer en 2010. Et quand son réalisateur, Gareth Edwards, s’était vu proposer de reprendre en main l’un des monstres les plus emblématiques du Septième Art, tout le monde ne pouvait que se réjouir d’un tel choix.

Joe

Joe

Son Prince Of Texas – ou plutôt Prince Avalanche, le titre « franglais » de la distribution hexagonale étant bien mal trouvé – était sorti récemment mais David Gordon Green n’a pas voulu attendre trop longtemps pour nous proposer un nouveau métrage. L’homme est généreux. Le retour s’initiera donc avec un Joe auréolé d’une flatteuse réputation et inscrit à la Mostra de Venise 2013 au cours de laquelle il repartira, néanmoins, sans prix.

Joe

Joe

Son Prince Of Texas – ou plutôt Prince Avalanche, le titre « franglais » de la distribution hexagonale étant bien mal trouvé – était sorti récemment mais David Gordon Green n’a pas voulu attendre trop longtemps pour nous proposer un nouveau métrage. L’homme est généreux. Le retour s’initiera donc avec un Joe auréolé d’une flatteuse réputation et inscrit à la Mostra de Venise 2013 au cours de laquelle il repartira, néanmoins, sans prix.